Les thérapies familiales

Conflits familiaux : de l’adolescent à la famille recomposée

« Une famille est une communauté d’individus réunis par des liens de parenté existant dans toutes les sociétés humaines », selon l’anthropologue Claude Lévi-Strauss.

Elle est dotée d’un nom, d’un domicile, et crée entre ses membres une obligation de solidarité morale et matérielle (notamment entre époux, d’une part, et entre parents et enfants, d’autre part), censée les protéger et favoriser leur développement social, physique et affectif.

Si cette notion est universelle, le nombre d’individus qu’elle inclut ou la solidarité accordée est variable, c’est même une des notions centrales dans la culture. Il en découle de grandes différences par exemple dans le droit, dans la transmission du patrimoine ou la religion.

La notion de la famille est, au XXI ème siècle, difficile à définir.

Aujourd’hui, elle s’inscrit tant dans l’équilibre homme-femme-enfants qu’auprès du droit avec toutes les transformations qu’elle connaît: divorces, familles monoparentales, homoparentales, recomposées etc.

Face aux conflits familiaux, le plus souvent soulevés par des adolescents de la famille, (re)trouver sa place, son autorité, ses modèles éducatifs, un dialogue de qualité, est compliqué.

La thérapie familiale s’inscrit dans une dynamique de réélaboration des valeurs, d’un système en constante évolution, d’un dialogue de qualité facilité par un tiers. La psychologue devient médiateur et facilite le passage de la parole.

« Traducteur » potentiel de la souffrance exprimée par les enfants, il aide et accompagne aussi dans la compréhension des difficultés de la parentalité.

Dans le cadre des familles recomposées, l’accent sera mis sur les besoins de chacun à trouver comment tisser (de  nouveaux) liens entre l’histoire passée (deuil, ruptures, abandon) et l’histoire à construire.

TARIFS:

  • Famille: 100 €
  • Individuel durant la thérapie: 50€

Article à lire: De la famille d’hier à la nouvelle famille